LA REFORME ( tte ) DU DIVORCE


LA LOI EST DEFINITIVEMENT ADOPTEE

Mais elle ne sera applicable en France que le 1er janvier 2005

Le divorce

voir le site officiel du Ministère de la Famille

voir le site de Service Public

voir le dossier de presse du ministère de la justice

voir tous les détails sur le site officiel du Sénat

voir le rapport de M. Patrick Delnatte

voir le texte définitif de la loi (J.O n° 122 du 27 mai 2004 page 9319 )


Il s'agit bien de ce que l'on peut appeler une réformette.

Cette réforme est censée supprimer les conflits liés aux procédures de divorce.

Ce qui est extraordinaire, c'est que pour supprimer tous ces conflits que nous connaissons, on crée "une réforme du divorce".

Si ces braves députés connaissaient un peu mieux ce dossier, ils sauraient que les conflits de couple sont aussi dévastateurs parmi les exe couples mariés ( divorce ) que parmi les exe couples en union libre ( séparation ). Dans nos permanences, mous rencontrons plus de pères déchirés, privés de leurs enfants parmi les exe "concubins" que parmi les exe "époux".

Dans ces conditions on ne voit pas bien comment une "réforme du divorce" pourrait résoudre les conflits des couples .... qui n'étaient pas mariés.

En fait, ces braves gens font une erreur très grave : ils pensent que c'est le divorce pour faute qui est la source du conflit. Ils n'ont toujours pas compris que le divorce pour faute n'est que l'outil, l'arme.
Si l'on supprime cette arme là, les femmes en trouvent d'autres.

Vous les connaissez bien : refus de représentation d'enfants, accusations diffamatoires de violences ou d'attouchement sexuels, départ à l'autre bout de la France ou du monde etc .

Dans ce cas, quelle est la cause réelle si ce n'est le divorce pour faute ?

Et bien, vous le savez également, les trois monstrueuses vrais raisons sont :

Dans ces conditions, on ne voit pas bien ce que cette "réformette" du divorce va pouvoir résoudre.

Vous qui vivez quotidiennement cette souffrance, vous qui comme nous connaissez cette évidence, n'hésitez pas à écrire à M. Patrick Delnatte, ( p-delnatte@nordnet.fr ) rapporteur auprès du parlement de cette loi. Il a rédigé un rapport qui montre bien à quel point il n'a rien compris.

Expliquez-lui les réalités de la justice familiale, les réalités du divorce ou de la séparation, le sexisme incroyable de cette justice ainsi que son aveuglement.......